top of page
Photo home site_allo alex_edited.jpg

Vous vous posez des questions
pour ré-concilier maladie et travail ?

3 conseils d'experts pour améliorer son bien-être au travail

Dernière mise à jour : 30 janv.



Certains déclarent que le 3e lundi de janvier serait le jour le plus déprimant de l’année (appellé le « blue monday »). A priori rien de prouvé scientifiquement, mais on saute sur l’occasion pour conjurer le sort et vous partager quelques tips pour bien démarrer une semaine de travail et améliorer votre bien-être.


Découvrez les conseils de Sébastien Melin (sophrologue), Patrice Cluzelle (coach sport et santé) et Aminata Andrieux (naturopathe spécialisée en micronutrition).


Zen, restons zen !


Sébastien : Le stress fait partie de la vie, c'est un fait. Ce qui compte, c’est de savoir le reconnaître et en juguler les effets… Lorsque nous subissons un stress, notre Système Nerveux Autonome, sorte de super tour de contrôle automatisée, émet de puissantes décharges d’adrénaline et de cortisol, 2 hormones dont vous avez très certainement entendu parler… Si ces hormones sont présentes en excès dans notre organisme, alors elles ont un effet néfaste sur notre fonctionnement et sur notre santé : vertiges, irritabilité, troubles du sommeil, hypertension, maladies cardiaques, surpoids, troubles de la concentration…


Il convient donc de toujours veiller à contrebalancer cette production d’adrénaline et de cortisol par la production d’autres hormones aux vertus réparatrices, régénératrices, apaisantes… telles que l’ocytocine (l’hormone du plaisir), la DHEA (l’hormone de jouvence) ou encore l’acétylcholine (rééquilibrant nerveux).


Et bien figurez-vous que notre expiration stimule directement la production de ces précieuses hormones. Vous voulez déclencher des décharges d’ocytocine ou de DHEA ? Et bien, expirez longuement !


En pratique, ça donne quoi ?

Pour réguler les pics de stress, que ce soit en curatif OU en préventif d’ailleurs, privilégiez une respiration qui fait la part belle à l’expiration ! Pensez à allonger vos temps d’expiration.

〰 Par exemple, vous pouvez inspirer sur 3 ou 4 temps. 〰 Et expirer sur 5 ou 6 temps.

Faites ça régulièrement, pendant 1, 2 ou 3 minutes. Ça pourrait même devenir rapidement une habitude !

À vous de trouver le rythme qui vous convient… Une chose est sûre : pra-ti-quez ! La respiration c’est comme le sport : plus vous pratiquez, meilleur vous êtes !


Moove your body *


Patrice : Une activité physique régulière est fortement recommandée pour réduire les symptômes de dépression et d’anxiété. La position assise est désormais reconnue comme étant une posture néfaste pour la santé. Elle engendre notamment une réduction de l’afflux sanguin vers les muscles qui est à l’origine de fatigue. Il est donc important de bouger.


La marche est accessible au plus grand nombre et c’est une excellente activité physique pour empêcher cette réduction de l’afflux de sang. Mais à son poste de travail, il est aussi possible de bouger. Voici un exercice accessible à tous pour fluidifier l’afflux sanguin :


〰 En position assise, sur votre poste de travail, dans votre salon, sur votre canapé. 〰 Redresser le dos, garder les épaules basses. 〰 Tendre une jambe devant soi, la cheville en extension, tenir 10 secondes. puis

poser la jambe. 〰 Faire de même avec l’autre jambe. 〰 Les muscles des cuisses s’engagent, le ventre se creuse et les omoplates se

resserrent pour maintenir le dos droit. 〰 Respirer calmement.


En prêtant attention aux jambes, on peut ressentir le sang circuler dans les jambes en posant le pied sur le sol. Faire 10 répétitions de chaque côté.

ATTENTION ! Cet exercice peut poser quelques soucis aux personnes souffrant des hanches, ou ayant des prothèses de hanche.


Tout est (aussi) dans l’assiette !


Aminata : La luminosité et les températures baissent, notre moral décroît, surtout en cette période ! Nous bougeons moins et mangeons plus, les infections virales sont plus nombreuses. La fatigue, les carences micro-nutritionnelles, la dysbiose intestinale favorisent le dysfonctionnement de l’immunité.


En cette période de l’année, notre corps a surtout besoin de magnésium, de vitamines D et C, de zinc et d’un microbiote bien chouchouté.


Les aliments à privilégier sont :

– Les aliments riches en magnésium comme les céréales complètes, les légumineuses, les oléagineux, le chocolat +80%… ;

– Les aliments riches en vitamine C comme les kiwis, poivrons, brocolis… ;

– Les aliments riches en zinc comme les huîtres, le germe de blé




Merci Sébastien, Patrice et Aminata pour ces conseils !




*Moove your body : bouge ton corps



Komentáře


bottom of page