Photo home site_allo alex_edited.jpg

Vous vous posez des questions
pour ré-concilier maladie et travail ?

Cancer et travail – « Alex complète l'intervention de l'assistante sociale »

Dernière mise à jour : 8 juil.

Connaissez-vous Alex, notre plateforme digitale pour concilier au mieux le parcours de soin et le parcours professionnel ?

Le service social de l’Institut Bergonié, partie prenante du projet en fait déjà bénéficier des patients. Nous avons interrogé Guilaine Wilkins, cadre du service social et Delphine Dupuy, assistante sociale.


Pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre rôle au sein de l'Institut Bergonié ?

Guilaine Wilkins : Je suis cadre du service social. J’encadre une équipe de 5 assistantes sociales et d’une secrétaire. L’équipe accompagne tous les patients de l’Institut Bergonié pendant et parfois après leur parcours de soins dans différents domaines tels que les domaines professionnel, familial, médico-social, financier, juridique, mais aussi l’éducation, la scolarité, l’aide au retour à domicile, l’organisation des soins palliatifs etc. Les domaines sont riches et variés.





Delphine Dupuy : Assistante sociale de terrain, je travaille à l’Institut Bergonié depuis cinq ans. J’interviens sur les services de soins palliatifs (LISP et EMSP*) mais aussi sur le poste des consultations externes pour les patients démarrant leur prise en charge médicale à l’institut. Et pour les patients en rémission de leur pathologie, en suivi ultérieur et en surveillance de la prise en charge médicale.

En tant que service social, quelles sont les problématiques relatives à l'emploi que vous rencontrez avec les patients ?

G. W. : Les problématiques évoluent au cours du parcours de soins. En début de parcours, lors de l’annonce les questions sont surtout administratives « Qu’est-ce qu’un arrêt de travail ? », ainsi que sur l’indemnisation : « De quoi vais-je vivre pendant mon arrêt ? », « Ai-je droit à des indemnités, quel en sera le montant ? ». Les interrogations diffèrent en fonction des statuts : fonctionnaires, professions libérales, salariés, agriculteurs, etc.

D. D. : En milieu de parcours, les problématiques évoluent sur la durée d’indemnisation, sur la possibilité ou non de conserver son emploi « Serai-je en capacité de reprendre mon poste » et des options possibles : aménagements de poste, mutations, reconversion, formation, etc.

G. W. : En fin de parcours, les questions se précisent sur les conditions effectives d’un retour au travail, ou si impossible sur les options envisageables.

D. D. : Les questionnements autour de l’emploi sont nombreux. Souvent au départ de la prise en charge médicale, les patients pensent reprendre leur emploi au même rythme qu’avant la prise en charge médicale. Par la suite, les patients comprennent que la maladie peut venir perturber l’équilibre personnel et de fait professionnel, et les questionner sur le sens de la vie. Ils expriment alors souvent l’envie d’avoir une 2e vie professionnelle plus en adéquation avec les motivations et les envies, dans le respect de leur propre nouveau rythme. Ils ne veulent plus gérer de pression, de stress, et veulent donner un sens à leur vie professionnelle.

Comment les accompagnez-vous ?

G. W. : Nous les accompagnons avant tout à leur rythme. Au rythme de leur compréhension de la maladie, des séquelles qui en résulteront. Nous les accompagnons dans toutes les démarches qu’ils devront accomplir selon leurs besoins : de l’information simple à la réalisation des demandes ensemble.

D. D. : Je les accompagne dans toutes les démarches administratives, dans l’information des droits, dans l’orientation aux partenaires extérieurs et dans le soutien et l’écoute.

En quoi, accompagner les patients sur le volet professionnel est-il important selon vous ?

G. W. : Accompagner les patients sur le volet professionnel est important en termes de prévention des risques de désinsertion professionnelle, des risques de fragilité financière et pour bien préparer leur retour à la vie professionnelle ou vers un nouveau projet personnel.

D. D. : Le versant professionnel est toujours au départ très important, pour les actifs qui doivent arrêter leur travail du fait de la maladie et des arrêts maladie. Ils sont donc très soucieux sur cet aspect et vu que nous les accompagnons dans toutes leurs difficultés, cet aspect en fait partie. D’autre part, cela est une motivation pour les patients pour l’après-maladie, et il est donc très important de les accompagner dans la construction de leur nouvelle vie. Enfin, le travail leur permet de reprendre pied sur la vie, redonner du sens après le tsunami que représente la maladie.

Pourquoi êtes-vous devenues parties prenantes dans le projet Alex pour 1000 patients en oncologie ?

G. W. : Alex pour 1000 patients est un outil d’information qui est un outil supplémentaire proposé au patient. Il complète l’intervention de l’assistante sociale et permet au patient et à ses proches un soutien informatif supplémentaire. Cela leur permet ensuite d’entamer les démarches avec une assistante sociale et/ou le médecin du travail.

D. D. : Ce projet est un magnifique projet. Très riche d’informations, et un super support pour les patients sur leurs droits, les démarches à entreprendre. Il permet aux patients, en dehors de nos rendez-vous ou échanges, de pouvoir revenir vers leurs questionnements et d’y trouver les réponses adéquates.

Merci Guilaine et Delphine pour votre soutien et votre engagement !


Dans les prochaines semaines, découvrez les différents acteurs du projet « Alex pour 1000 patients en oncologie ».

Alex, c’est un outil numérique innovant, développé par des patients pour des patients, afin de vous informer / vous orienter / vous rassurer dès que vous vous posez une question par rapport à votre travail comme : « Est-ce que j'en parle ? » « Est-ce que je garde le lien pendant mon absence ? » « Qui peut m'aider ? » « Comment m'y prendre pour préparer mon retour ? » « Quels sont mes droits ? » « Comment gérer les conséquences de ma maladie au travail ? » ... et bien d'autres choses encore !

Vous avez un cancer ? Vous êtes salarié•e du secteur privé ? Ne tardez plus, rejoignez l'aventure Adoptez gratuitement Alex !


Pour en savoir plus et recevoir votre accès, contactez nous au 0 800 400 310 (du lundi au vendredi – de 9h à 17h)



 

*LISP : Lits identifiés soins palliatifs

EMSP : équipe mobile de soins palliatifs